Nicole Guedj (Fondation France-Israël) : «nous sommes face à de grands enjeux mondiaux»

La rencontre sera l'occasion d'analyser l'élection de Donald Trump. La rencontre sera l'occasion d'analyser l'élection de Donald Trump. [© Erez Lichfeld]

Mille personnes sont attendues ce jeudi autour de la Fondation France-Israël, pour l’un des «Entretiens» qu’elle organise régulièrement.

Selon sa présidente, l’ancienne ministre Nicole Guedj, cette rencontre sera l’occasion de se pencher sur les relations entre les deux nations et celles entretenues avec les Etats-Unis, qui viennent d’élire un nouveau président.

Pouvez-vous nous rappeler la vocation de la Fondation France-Israël ?

Elle a été créée par le président Jacques Chirac en 2006, après la visite d’Ariel Sharon en France. Un voyage qui a marqué un réel réchauffement diplomatique entre les deux pays. La Fondation a vocation à prolonger les effets de ce rapprochement, en y associant les membres de la société civile. Nous intervenons dans de nombreux domaines tels que l’économie, la culture, la mémoire et d’autres sujets de société.

Quel sera le sujet des «Entretiens» qui se tiennent ce soir à Paris ?

Les «Entretiens» de la Fondation permettent de mettre en lumière des sujets d’actualité. Ce sera le cas aujourd’hui, un mois jour pour jour après l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. C’est l’occasion de mesurer l’impact de ce vote sur les relations avec la France et avec Israël.

Quelle est l’ambition des débats qui vont avoir lieu ?

En ces temps de préparation, les responsables politiques échangent et se rencontrent avant l’investiture de Donald Trump. Nous aurons la vision de ce qui peut arriver, à travers les grands enjeux mondiaux que cela soulève. Et nous tenterons de comprendre quelle est cette Amérique qui a choisi de nommer à sa tête un homme d’affaires qui n’est pas issu du sérail politique.

Quels invités seront présents pour apporter leur éclairage ?

Au côté du géopolitologue Frédéric Encel, nous recevons l’ambassadeur d’Israël en France, Aliza Bin-Noun, mais aussi le journaliste André Bercoff, qui a interviewé Donald Trump lors de sa campagne, et l’historien Thomas Snégaroff, spécialiste des Etats-Unis. Le tout soutenu par une douzaine d’associations partenaires.

Par ailleurs, la Fondation se mobilise après les feux de forêt survenus en Israël…

En 2011, la Fondation avait montré sa solidarité en achetant des camions anti-incendie. Dans ce même élan, nous souhaitons collecter des fonds dans le cadre de l’opération «1 000 arbres pour Israël». Une action symbolique mais essentielle.

fondationfranceisrael.org

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles