Les ampoules LED pourraient être dangereuses pour nos yeux

Le coupable est probablement la lumière bleue qu’émettent les lampes LED. [JEFF PACHOUD / AFP]

Si elles sont vertueuses pour l’environnement, les ampoules LED ne le sont probablement pas pour nos yeux. Une récente étude démontre comment elles pourraient favoriser la dégénérescence maculaire liée à l‘âge ou DMLA.

S’il est bien connu que la rétine peut être endommagée par la lumière du soleil, on dispose de peu d’informations sur les lésions que la lumière artificielle peut lui porter. Des chercheurs de l’Inserm ont tenu à en savoir plus. Ils ont exposé des rats à de fortes intensités lumineuse (6.000 lux) avec plusieurs types d’ampoules (LED, à incandescence…) pendant 24 heures. Sans surprise, l’expérience a provoqué des états inflammatoires sur la rétine des pauvres rats, ce qui a favorisé la mort cellulaire, dite apoptose, de leurs photorécepteurs, directement impliqués dans la vision.

A lire aussi : Le Nobel de physique aux inventeurs de la LED

Dans un second temps, ils ont exposé leurs cobayes à une intensité lumineuse bien moindre et proche de celle rencontrée dans des habitations particulières, à savoir 500 lux. Et là, seules les ampoules LED sont apparues néfastes pour la vision des rats provoquant des altérations, certes moindres, similaires à celles constatés après une exposition à de puissants rayons. Dans les deux expériences, les chercheurs avaient dilaté les pupilles des rats pour accentuer les effets. Mais les lésions ont aussi été observées sur des durées d’exposition d’une semaine ou un mois sans dilatation des pupilles.

La faute à la lumière bleue

Alors que se passe-t-il ? Le coupable est probablement la lumière bleue qu’émettent les lampes LED. En effet, même si les ampoules diffusent une lumière blanche, chaque type d’ampoule combine en réalité des rayons de différentes couleurs et ce dans des proportions variables. La toxicité de ces rayons de couleurs sur la rétine dépend donc non seulement de l'intensité de la lumière mais aussi des longueurs d'onde qui la compose. Or les rayons bleus sont plus énergétiques que les autres… et donc plus délétères pour les yeux.

A lire aussi : Des lunettes anti-lumière bleue

«Grâce à nos observations, nous avons montré que la lumière émise par les LED engendre deux phénomènes toxiques parallèles : l'apoptose, mais également une seconde forme de mort cellulaire, la nécrose, explique Alicia Torriglia, co-auteur de l’étude. Or en se nécrosant, une cellule endommage ses voisines. Ceci explique pourquoi la toxicité de la lumière bleue est plus élevée que celle des autres longueurs d'onde». Si bien que les cellules rétiniennes détruites par la lumière bleue endommageraient leurs voisines favorisant ainsi la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Un capital lumière

Les auteurs s’interrogent donc sur le risque sanitaire que peuvent représenter les ampoules LED, rappelant qu’à l’instar de notre capital soleil pour la peau, nous disposons d’un capital lumière pour nos yeux. Et de conclure que les ampoules LED, pourraient bien épuiser de façon précoce notre capital en la matière. Une découverte intéressante à l'heure où les ampoules à filament ont été chassé des magasins au profit des LED sous couvert d'économie d'énergie.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles