Paris : premier bilan positif pour la «salle de shoot»

La «salle de shoot» accueille en moyenne 180 usagers par jour La «salle de shoot» accueille en moyenne 180 usagers par jour.[© H. Garat / Sipa]

Trois mois jour pour jour après l’inauguration de la salle de consommation à moindre risque (SMCR) le 17 octobre dernier, l’association Gaïa, en charge du projet, dresse «un premier point d’étape positif».

La structure, accolée à l’hôpital Lariboisière (10e), accompagne quotidiennement près de 180 usagers, afin qu’ils puissent consommer leur drogue dans les meilleures conditions sanitaires.

Selon l'association, cela correspond «de 160 à 200 passages jour», car les usagers peuvent venir plusieurs fois dans la même journée, du lundi au dimanche, entre les horaires d'ouverture de 13h30 à 20h30.

A lire aussi : Paris : la «salle de shoot» accueille ses premiers usagers

«Depuis trois mois, ce sont 8 000 injections qui ont été pratiquées dans un lieu dédié, et non pas dans la rue», témoigne Céline Debaulieu, coordinatrice de la salle et membre de l’association Gaïa. Pour elle, il était important que les usagers s’approprient la salle et s’y sentent à l’aise.

Depuis octobre, aucun incident n’est à déplorer et l’association mène régulièrement des actions de sensibilisation, avec l’organisation de matinées portes ouvertes notamment. Deux comités de voisinage ont également eu lieu et un troisième est prévu fin janvier.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles