Paris : un air déjà moins pollué sur les berges piétonnisées

Selon les premiers relevés, on respire un air désormais bien moins pollué sur les berges que sur les quais. [© LIONEL BONAVENTURE / AFP]

Ils sont encore partiels, mais les premiers résultats de la campagne d’étude hivernale d’Airparif sur la piétonnisation de la rive droite, publiés ce mardi, sont très encourageants.

Ils portent sur le dioxyde d’azote, polluant le plus important avec les particules fines. Sur les berges, les passants sont ainsi exposés à 25 % d’émissions en moins que ceux qui se trouvent sur les parties hautes des quais, côté bâtiments, le long de la route. Sur le trottoir d’en face, côté Seine, les piétons reçoivent, eux, 10 % de polluants en moins. 

A lire aussi : Paris : l'impact de la piétonnisation rive droite sur la qualité de l'air sera scruté

«Cette différence très importante est liée à la proximité avec le trafic», souligne Karine Léger, directrice de la communication à Airparif, qui rappelle «la nécessité de poursuivre les analyses».

Le rapport complet sera publié courant mars, puis la campagne de mesures d’été aura lieu en mai-juin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles