Le braqueur d'une boulangerie s’excuse et s’en va les mains vides

A la fin de la journée, il était encore activement recherché par la gendarmerie.[Thomas SAMSON / AFP]

Un braquage complètement farfelu a eu lieu ce samedi matin à Oloron-Sainte-Marie, dans les Pyrénées-Atlantiques. Après avoir tenté de s’emparer de la caisse, le jeune braqueur s’est enfui en priant la vendeuse de... l’excuser. 

Comme le rapporte France Bleu, un homme vêtu de noir, vraisemblablement âgé d’une vingtaine d’années, est entré une première fois dans la boulangerie «Au fournil de mon père» aux alentours de 10h30.

A lire aussi : Braquage de Kim Kardashian : les voleurs n'étaient pas là pour les bijoux

«Il avait des lunettes de soleil, une valise à la main, il est entré puis il est ressorti donc les salariées se sont dit qu'il s'était trompé», raconte à nos confrères la patronne, qui n’était pas présente au moment des faits.

Mais l'homme décide de revenir quelques minutes plus tard. Immédiatement, il pose sa valise sur le comptoir et pointe une arme en direction de la vendeuse, en lui demandant la caisse. Courageuse, cette dernière lui répond qu’elle est peu remplie.

Surpris, l'aspirant braqueur range alors son arme, bat en retraite et… présente des excuses. A la fin de la journée, il était encore activement recherché par la gendarmerie.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles