Paris : Airbnb entend limiter les locations à 120 nuitées

La ville de Paris représente le premier marché européen pour Airbnb.[© JAUBERT/SIPA]

Sur Airbnb, il ne sera bientôt plus possible de proposer un logement à la location plus de 120 nuitées par an dans la capitale.

La loi l’exige depuis octobre 2016, mais la célèbre plateforme de location touristique a annoncé ce mardi vouloir aller plus loin. Afin de limiter la fraude, elle a proposé à la municipalité parisienne de mettre en place directement sur son site un «blocage automatique».

Car aujourd’hui, sur Airbnb, rien n’empêche de tricher, en louant un bien plus longtemps. Un constat contre lequel l’entreprise souhaite lutter. «Notre ambition est d’aider nos 50 000 hôtes parisiens à respecter les règles, qui ne sont pas si simples à comprendre», explique Emmanuel Marill, directeur général d’Airbnb France et Belgique.

A lire aussi : Airbnb limite la durée de location à Amsterdam et à Londres

Mais la mairie ne l'entend pas ainsi et souhaite mettre en place, elle-même, un numéro d’enregistrement obligatoire pour tous les usagers, d’ici au mois d’avril. «Nous attendons en effet la publication du décret d’application de la loi, qui prévoit que lorsqu’on souhaite louer son bien, on doit s’enregistrer auprès de la ville», souligne Ian Brossat, adjoint en charge du logement.

Celui-ci note néanmoins «une première avancée positive» de la part d’Airbnb. Depuis plusieurs mois, Paris multiplie les initiatives pour lutter contre la perte de locations résidentielles pour les Parisiens au profit des touristes. «On estime à 20 000 le nombre de logements transformés “en machines à cash“, loués à la semaine», déplore l’élu.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles