Des révélations troublantes sur le crash de Dropped

Florence Arthaud, Alexis Vastine et Camille Muffat faisaient partie des victimes. (LOIC VENANCE / AFP)

Deux ans après le tragique accident des deux hélicoptètes du jeu «Dropped», de nouvelles révélations viennent mettre en cause TF1 et la société de production de l'émission.

Dix personnes avaient été tuées dans ce double crash, dont les célèbres sportifs Camille Muffat, Alexis Vastine et Florence Arthaud. Les deux hélicoptères s'étaient percutés en plein vol dans le nord-ouest de l'Argentine, le 9 mars 2015, peu de temps après le décollage. Si cette année-là, le bureau d'enquête argentin avait affirmé que l'accident était dû à «une erreur de pilotage», d'autres informations viennent contredire cette version.

La capacité à voler des pilotes engagés est aujourd'hui remise en cause. Un médecin, présent sur le tournage de «Dropped», affirme à BFM que «le premier pilote avait une ceinture lombaire», et que le second portait «des lunettes à fortes corrections» et «se déplaçait péniblement». Une version confirmée par un des photographes engagés par la production :  «le pilote me semblait vieux. Il portait deux paires de lunettes sur les yeux ou à double foyers». Il a également affirmé que l'un des pilotes n'était pas capable de se servir de son GPS, et que «quelqu'un est venu l'aider à le faire fonctionner de l'extérieur».

Les familles des victimes s'impatientent

TF1 et la société de production de l'émission ne font pas l'objet de poursuites. Toutefois, les familles des victimes souhaitent que justice soit faite. Bénédicte Mei, mère d'une des victimes, s'indigne au micro de BFM : «quand il y a une boîte de production qui est censée amener des gens faire des choses qui peuvent être dangereuses, et doit les ramener aussi, je me dis qu'ils sont quand même au coeur du problème». Elle ajoute que les familles ne savent rien, et qu'il est quand même légitime «de se demander pourquoi c'est arrivé, et pourquoi cela a causé tant de malheurs pour une émission de divertissement».

A lire aussi : Alexis Vastine et Camille Muffat inhumés

Sur Europe 1, la femme d'un membre de la production, désormais veuve, se confie : «c'est très difficile, parce que notre vie a été détruite en une nuit, comme ça. Cette nuit, nous sommes obligés de la revivre tout le temps. On n'a pas la réponse, ce qui fait qu'on est toujours comme au premier jour». Un rassemblement sur l'esplanade du Trocadéro est prévu le 11 mars pour rendre hommage aux personnes disparues dans ce crash et demander à la justice des réponses. Une lettre a été envoyée à Juliette Méadel, la secrétaire d'État chargée de l'aide aux victimes, dans laquelle les familles condamnent «un silence s'apparentant à une indifférence de l'institution judiciaire». Ils revendiquent leur droit, et leur besoin d'être «tenus au courant des avancées de l'enquête».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles