Trois employés d'un abattoir face aux juges

Ils doivent répondre de maltraitance animale.[BORIS HORVAT / AFP]

Les images avaient scandalisé tout le pays. Trois employés de l’abattoir du Vigan (Gard) comparaissent à partir de jeudi devant le tribunal correctionnel d’Alès pour maltraitance animale.

Des faits révélés en février 2016, par une vidéo de l’association de défense des animaux L214, tournée en caméra cachée dans l’abattoir certifié bio. Elle montre des animaux mal étourdis et égorgés, frappés à coups de matraque électrique, jetés violemment au sol...

Après sa diffusion, l’établissement avait été fermé, avant de rouvrir partiellement au bout d’un mois. La communauté de communes du Pays viganais, responsable de l’abattoir au moment des faits, sera aussi sur le banc des accusés en tant que personne morale, pour des entorses à la réglementation.

En face, plusieurs associations, dont L214, se portent partie civile. Elles regrettent déjà que les infractions ne relèvent que de simples contraventions.  

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles