Présidentielle 2017 : le programme de François Fillon

François Fillon pense avoir sa carte à jouer. [© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP]

L'ancien Premier ministre a fait mentir les pronosticsen remportant la primaire de la droite et du centre face à Alain Juppé. Malgré les affaires, il conserve de grandes chances d'être présent au second tour de l'élection présidentielle 2017. 

Sécurité

François Fillon souhaite revoir le fonctionnement des services. Il propose ainsi la création d'un grand ministère de l'Intérieur qui rassemblerait à la fois les douanes, l'administration pénitentiaire, la gendarmerie et la police. L'ex-Premier ministre entend également réformer l'organisation du renseignement français. Sur le plan pénal, François Fillon veut créer 16 000 places de prison supplémentaires et se dit favorable au retour des peines plancher.

Emploi

Sur la question du chômage, l'ancien Premier ministre veut mettre en place une politique de l'offre. En clair, il préconise une exonération des charges sociales pour les entreprises embauchant des jeunes en alternance. De même, il souhaite mettre davantage l'accent sur la formation professionnelle des demandeurs d'emploi.

Comme un grand nombre de candidats à la primaire de la droite, François Fillon veut revoir le code du travail. Parmi ses mesures phares figurent la création d'un contrat de travail unique, afin d'inciter les employeurs à embaucher. De même, il veut revenir sur les 35 heures. 

Grâce à l'augmentation de la TVA, il entend mettre en place «un abattement forfaitaire» de cotisations sociales salariales de «l'ordre de 250 euros par an pour un salarié». Une mesure dont il évalue le coût à six milliards d'euros.

Fiscalité

François Fillon veut baisser de 50 milliards les charges pesant sur les entreprises. Il entend également revenir sur la taxe à 75 % sur les très hauts salaires, instaurée par François Hollande au début de son quinquennat. La suppression de l'ISF figure aussi en tête de son programme. 

Les pensions de retraites augmentées

Selon lui, les capacités financières dégagées par le passage progressif de l'âge de la retraite à 65 ans permettront d'augmenter les petites retraites. Ainsi, toutes les pensions du régime de base inférieures à 1.000 euros augmenteront de plus de 300 euros par an. De même, il veut augmenter d'au moins 600 euros par an les petites pensions de reversion. Et ce dès le début du quinquennat.

Immigration

François Fillon veut faire adopter chaque année par le Parlement des quotas qui fixeraient la limite de personnes susceptibles d'être accueillies dans le pays. ce que je propose, ce sont des quotas, qui soient votés chaque année par le Parlement, en fonction des capacités économiques et sociales du pays. «Je crois qu'aujourd'hui, ce nombre devrait être très très inférieur à 100.000 parce que nous sommes dans une période d'extrême tension. Il faut un minimum d'immigration dans les années qui viennent. Le jour où le quota est atteint, le regroupement familial s'arrête jusqu'à l'année suivante», a-t-il expliqué. 

Pour que «l'immigration ne soit plus une charge», l'ex-Premier ministre veut conditionner l'octroi de prestations sociales à deux ans de résidence en France. 

Education

Là encore, comme beaucoup d'autres candidats à droite, François Fillon veut que les établissements scolaires soient plus autonomes. Il est également favorable à une revalorisation salariale des enseignants en fonction du mérite. Du côté des élèves, il entend avancer la scolarité obligatoire à 5 ans et à supprimer l'obligation des devoirs maison à l'école primaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles