L'appartement parisien de Cazeneuve cambriolé

Le Premier ministre avait demandé à ce qu'il n'y ait pas de «garde statique» devant sa résidence. [GABRIEL BOUYS / AFP]

L'appartement parisien du Premier ministre Bernard Cazeneuve a été cambriolé en début de semaine, a-t-on appris jeudi auprès de son entourage, qui exclut toutefois qu'il ait été délibérément visé.

«Tout indique que ceux qui ont cambriolé ignoraient que le domicile où ils se trouvaient était celui du Premier ministre», a indiqué une source proche du chef de gouvernement, confirmant une information du magazine Closer.

Des «effets personnels sans grande valeur» volés

Selon l'entourage de Bernard Cazeneuve, «aucun document ayant trait à sa fonction» ne se trouvait dans l'appartement. «Le Premier ministre a demandé il y a plusieurs mois à ce qu'il n'y ait pas de garde statique devant son immeuble, considérant que les policiers sont extrêmement sollicités dans un contexte de menace terroriste élevée. En conséquence, aucun document ayant trait à sa fonction ne reste à son domicile», a-t-on indiqué à Matignon.

Depuis le cambriolage du domicile parisien de l'ex-ministre de l'Intérieur, survenu lundi selon Closer, «un dispositif a été mis en place de manière transitoire» pour protéger les lieux, «suite à la révélation des faits par la presse», selon l'entourage de M. Cazeneuve.

Selon Le Point, seuls des «effets personnels sans grande valeur» auraient été volés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles