Ils n’auraient pas dû agresser l’élue FN championne de boxe thaï

Les faits sont survenus dans le quartier Lapanousse de la préfecture du Tarn.[AFP]

Un groupe d’individus s’en est pris verbalement et physiquement mardi 9 mai à Glawdys Ramadji, conseillère municipale Front national d’Albi, ne sachant pas que l’élue pratique de façon assidue la boxe thaïlandaise depuis plus de dix ans.

Les faits sont survenus dans le quartier Lapanousse de la préfecture du Tarn pendant que Glawdys Ramadji effectuait ses courses. Plusieurs individus l’ont prise à partie l’invectivant : «Toi là ! Tu votes au Front national. Tu ne remets plus jamais les pieds ici sinon on te fracasse», rapporte France 3 régions.

Les agresseurs interpellés

Une confrontation physique aurait rapidement succédé à l’échange verbal. Selon la membre du FN, deux hommes appartenant au petit groupe lui auraient alors tiré violemment le bras. C’est à cet instant que Glawdys Ramadji a mis en pratique les techniques et mouvements appris dans le cadre de son apprentissage de la boxe thaï.

Un réflexe salvateur qui lui a permis de s’échapper puis de porter plainte au commissariat. Les auteurs de l’agression ont été interpellés.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles