Quand Hulot assurait être déçu par Macron

Il avait décliné les propositions de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande mais a fini par dire oui à Emmanuel Macron. Nommé mercredi ministre d’Etat chargé de la Transition écologique, Nicolas Hulot n’a pourtant pas toujours été tendre avec le nouveau président de la République.

La preuve en images avec cet extrait de l’émission «C Politique» diffusé sur France 5 le 26 mars 2017 au cours duquel l’écologiste a quelques difficultés à dissimuler son agacement face aux moqueries de Macron, alors candidat à l’élection présidentielle, contre le programme d’Europe Ecologie-Les Verts.

«Cela m’a beaucoup déçu. Voilà, je dis les choses et je l’ai dit à l'intéressé. Il n’y a pas besoin d’être méprisant et on voit bien, d’ailleurs, que, dans ce jeu politique, il faut toujours mépriser l’adversaire. C’est aussi ce que les Français détestent. On peut le respecter, on se bat sur les idées», a déclaré Nicolas Hulot.

La nomination de Nicolas Hulot au gouvernement fait figure de principale surprise tant l’ancien présentateur d’Ushuaia et le nouveau président de la République semblent partager des points de vue diamétralement opposés sur les questions écologiques. Parmi les marques de désaccord entre les deux hommes, les modalités pour extraire la France de sa dépendance à l’énergie nucléaire ou bien encore le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes défendu par Emmanuel Macron mais combattu par Nicolas Hulot. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles