Roissy : le projet d'installer un tribunal près des pistes fait toujours polémique

Près de 4.000 personnes en situation illégales transitent chaque année par la ZIPA de Roissy. Près de 4.000 personnes en situation illégale transitent chaque année par la ZIPA de Roissy.[ Jacques Brinon / AP / SIPA]

Les avocats de Seine-Saint-Denis et de Paris manifestent mardi contre l’ouverture d’une antenne du Tribunal de grande instance de Bobigny au sein de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

L’annexe serait située à proximité des pistes et ouvrirait à la rentrée prochaine. Après de premiers tests dans les semaines à venir, elle servirait à juger plus rapidement et efficacement les 4.000 étrangers non admis sur le territoire français chaque année, sans avoir à les emmener par bus jusqu’au TGI.

Ce que dénoncent dans un communiqué les avocats du barreau de Bobigny, qui y voient les prémices d’une «justice d’exception», «plus expéditive».

Ils sont soutenus par leurs collègues parisiens, qui ont appelé Emmanuel Macron, le président de la République, et son gouvernement à abandonner ce projet (qui date de 2003), estimant que «les étrangers doivent être des justiciables comme les autres».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles