Le tabagisme en France en 7 chiffres

Présentoir de cigarettes La proportion de fumeurs chez les personnes âgées est en nette augmentation depuis 2010.[LOIC VENANCE / AFP]

A l’occasion de la Journée mondiale du tabac, qui aura lieu demain, l’agence Santé publique France a publié aujourd’hui une enquête Baromètre santé sur l’évolution du nombre de fumeurs en France depuis 2010.

L’enquête, réalisée auprès d’une population âgée de 15 à 75 ans, révèle que la proportion de fumeurs stagne depuis 2010, après avoir augmenté entre 2005 et 2010.

73 000 morts

sont attribuées chaque année au tabagisme, en France (7 millions dans le monde, selon l’Organisation mondiale de la santé).

Un tiers de la population française fume

34,5% très exactement, dont la majeure partie fume quotidiennement (28,7% de la population). C’est plus que les pays voisins : Allemagne, Espagne, Belgique et Pays-Bas comptent environ un quart de fumeurs, Italie et Grande-Bretagne un cinquième.

41,4 % des hommes de 25-34 ans fument

Une nette amélioration depuis 2010, où ils étaient 47,9 %.

Un quart des femmes de 15 à 24 ans fument

25,2 % précisément, contre 30 % en 2010, une amélioration saluée par l’agence sanitaire.

Les plus âgés fument plus qu'avant

La proportion de fumeurs chez les 55-64 ans est passée de 15,5 à 21,1% en six ans (+36%), tandis que celle des 65-75 ans a augmenté de 5,7% à 8,9%, (+56%).

L’e-cigarette ne convainc pas

5,9% des Français fumaient des cigarettes électroniques en 2010. Ils ne sont plus que 3,3%.

L’évolution de la consommation est liée au statut social

Les personnes aux bas revenus fument plus qu’en 2010 (37,5% contre 35,2%), tandis que les revenus les plus élevés ont diminué leur consommation (23,5% contre 20,9%). Une tendance que l’on retrouve dans les écarts selon le niveau de diplôme, précisent les auteurs. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles