Un policier suspendu après des violences lors d’une interpellation

La victime a déposé plainte jeudi 1er juin.[BORIS HORVAT / AFP]

La préfecture de police de Paris a suspendu un policier après une vidéo diffusé sur les réseaux sociaux, le montrant s'attaquer violemment à un père de famille d'une quarantaine d'années.

«Cette suspension est prise le temps de l'enquête confiée à l'Inspection générale de la police nationale, l'IGPN», a déclaré mercredi 31 mai une source proche du dossier au Parisien. Le parquet de Bobigny s'est également saisi de l'affaire.

L'interpellation a eu lieu vendredi 26 mai, aux Lilas (Seine-Saint-Denis). On y voit le policier asséner plusieurs coups de pied à la tête de l'homme, et son collègue, à côté de lui, ne pas réagir. «Tout est allé très vite», a confié la victime à l'Obs. «Le policier est descendu de sa voiture et m'a poussé. J'ai commencé à prendre des coups de pieds, j'ai essayé de protéger ma tête».

Deux versions différentes

Il aurait reçu ces coups après que les deux policiers lui auraient demandé de se soumettre à un contrôle d'identité. Il explique ne pas avoir refusé, mais avoir simplement demandé : «Pour quel motif ?».

La version des faits est différente, selon une source policière qui s'est confié à l'AFP. L'homme en question aurait uriné sur la voiture des policiers et leur aurait craché dessus, visiblement sous l'emprise de l'alcool. Mais cette même source a jugé que, malgré ces faits, la réaction du policier n'était «pas proportionnée».

Cependant, le «certificat initial descriptif» fait par le médecin ne montre pas que la victime était en état d'ébriété. L'homme en question a déposé plainte jeudi 1er juin dans la matinée, selon BFMTV.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles