Législatives : les résultats des «people»

Francis Lalanne, qui était suppléant de Jacques Borie, n'a récolté que 1,08% des suffrages. [FRANCK FIFE / AFP]

Gérald Dahan, Francis Lalanne ou encore Dieudonné : les «people» ont fait parler d'eux aux élections législatives. À l'issue du premier tour, quel sort les électeurs ont-ils réservés à ces candidats insolites ?

Francis Lalanne et Dieudonné (1ère circonscription de l'Essonne)

Il s'agissait peut-être de la tête d'affiche la plus surprenante de ces élections : la première circonscription de l'Essonne voyait s'affronter, entre autres, Manuel Valls, Francis Lalanne et Dieudonné.

Mais le chanteur et l'humoriste n'ont pas réussi à devancer l'ancien Premier ministre, ni même à le faire battre. Francis Lalanne, qui était suppléant de Jacques Borie, n'a récolté que 1,08% des suffrages. Dieudonné, quant à lui, a réussi à faire un peu plus, avec 3,84% des voix.

Manuel Valls est arrivé en tête (25,45%), suivi par Farida Amrani (17,61%), candidate de la France Insoumise.

Gérald Dahan (10e circonscription des Hauts-de-Seine)

L'acteur et humoriste Gérald Dahan, connu pour son engagement auprès de Jean-Luc Mélenchon, s'était lancé en politique sous l'étiquette de la France Insoumise. Il n'a cependant pas réussi son pari : lui qui espérait une triangulaire n'a finalement récolté que 8,31% des suffrages. C'est loin des 44,04% de Gabriel Attal (REM), qui se place devant le candidat de l'UDI Jeremy Coste (20,58%).

Marie Sara (2e circonscription du Gard)

Cette ancienne torera, ex-femme du tennisman Henri Leconte, affrontait Gilbert Collard sous l'étiquette de la République en Marche. Elle a réussi à se qualifier pour le second tour, avec un score très proche du candidat du Front national : avec 32,16% contre 32,27%, seules quarante-huit voix les séparent.

Cédric Villani (5e circonscription de l'Essonne)

Grande victoire pour le candidat de la République en Marche, qui remporte 47,46% des voix. Avant de se lancer dans la politique, Cédric Villani était surtout connu pour ses talents de mathématicien : il a notamment remporté la médaille Fields, en 2010.

Il se place devant la candidate LR Laure Darcos (16,82%) et sort au passage la candidate socialiste Maud Olivier (10,46%).

Babette de Rozières (17e circonscription de Paris)

La chef cuisinier et animatrice n'a pas réussi à convaincre : elle est arrivée sixième, avec 6,53% des voix à ce premier tour. La candidate LR est bien loin des 17% de Danièle Obono, candidate de la France Insoumise, et encore plus des 30,99% de Béatrice Faillés, de la République en Marche.

Cindy Lee (7e circonscription de Paris)

La candidate et fondatrice du Parti du Plaisir Cindy Lee, de son vrai nom Isabelle Laeng, n'a pas convaincu. L'ancienne strip-teaseuse a reçu les voix de seulement 195 citoyens, pour un score de 0,43%.

François Ruffin (1ère circonscription de la Somme)

Le patron du journal Fakir, à qui l'on doit le documentaire «Merci Patron !» est candidat pour la France Insoumise. Il a réussi à se qualifier pour le second tour (24,32%), même s'il est peu probable qu'il réussise à combler l'avance prise par le candidat de la République en Marche, Nicolas Dumont (34,12%)

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles