Triangulaire, quadrangulaire, qu’est-ce que c’est ?

Pour les élections législatives, les triangulaires et quadrangulaires sont possibles.[DALE DE LA REY / AFP]

Si l’élection présidentielle voit s’affronter deux candidats au second tour, lors des élections législatives, trois, voire quatre candidats peuvent se qualifier à l’issue du premier tour s'ils récoltent 12,5% des suffrages.

Les députés sont élus au scrutin uninominal majoritaire à deux tours. C’est-à-dire que les électeurs votent pour un seul nom et non pas une liste, et que les députés sont élus à la majorité (un seul par circonscription, celui qui est arrivé en tête) et non à la proportionnelle.

Un mode de scrutin qui, contrairement à la présidentielle, n’est pas défini dans la Constitution mais est fixé par le Code électoral.

Plus il y a d’abstention, moins une quadrangulaire est possible

On appelle triangulaire la configuration lors de laquelle trois candidats se retrouvent qualifiés au second tour. Les quadrangulaires voient quatre concurrents s’affronter.

Ces situations sont rendues possibles par le mode de qualification à l’issue du premier tour.

Pour pouvoir arriver au second tour des législatives, les candidats doivent récolter au moins 12,5 % des voix sur le total du nombre d’électeurs inscrits, et non sur le nombre de voix exprimées. L’abstention est donc comprise.

Il se peut que plusieurs candidats obtiennent ce score.

Cependant, puisqu’il s’agit d’un pourcentage sur le nombre d’inscrits et non sur le nombre de voix exprimées, plus il y a d’abstention, moins les triangulaires et les quadrangulaires sont possibles. Puisque le seuil de maintien, c’est-à-dire le nombre de voix exprimées qu’il faut obtenir pour se qualifier, augmente à mesure que l’abstention augmente.

Par exemple, en 2012, le taux d’abstention au premier tour s’élevait à 42,77 %. Le seuil de maintien était alors de 21,8 %. Bien au-delà des 12,5 % nécessaires avec 100 % de participation. 

Le plus âgé l’emporte

Si jamais aucun candidat ne récolte le nombre de voix suffisants, ce sont les deux candidats arrivés en tête qui sont qualifiés.

Il est possible d’être élu dès le premier tour, en obtenant plus de 50 % des suffrages exprimés, et que ces voix représentent au moins 25 % des électeurs inscrits.

Puisqu’il peut y avoir plus de deux candidats, les législatives prévoient qu’il ne faut pas une majorité absolue pour remporter le second tour, mais une majorité relative.

En cas d’égalité parfaite entre deux ou plusieurs candidats, la loi prévoit que c’est le plus âgé qui l’emporte. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles