Un dentiste condamné à 2 ans de prison ferme pour avoir escroqué la Sécu

Un patient chez un dentiste, le 4 décembre 2015 à Paris [LOIC VENANCE / AFP] Un patient chez un dentiste, le 4 décembre 2015 à Paris [LOIC VENANCE / AFP]

Un chirurgien-dentiste des Hauts-de-Seine a été condamné vendredi à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, pour avoir escroqué, avec l'aide d'une quinzaine de complices, plus de 2 millions d'euros au préjudice de plusieurs caisses d'assurance-maladie (CPAM).

Le tribunal correctionnel de Nanterre a assorti cette peine d'une mise à l'épreuve de trois ans, d'une obligation d'indemniser les parties civiles et d'exercer une activité professionnelle et d'une amende de 15.000 euros. Le praticien de 57 ans a en outre écopé d'une interdiction définitive de gérer une société.

Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du ministère public qui avait demandé trois ans d'emprisonnement, dont dix mois ferme.

Accusé d'escroquerie, de blanchiment et de faux, le chirurgien-dentiste exerçant à Garches a été reconnu coupable de surfacturations ou de facturations d'actes fictifs pour un montant total avoisinant les 2,3 millions d'euros, au préjudice des CPAM franciliennes et d'autres caisses (Loiret, Alpes-Maritimes, Ille-et-Vilaine, Vendée, etc.), entre 2009 et 2013. Une mutuelle s'est également portée partie civile dans ce "dossier aux dimensions délirantes", selon les mots du procureur.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles