Les 10 députés à suivre à l'Assemblée nationale

L'Assemblée nationale à été, cette année, renouvelée à près de 75%.[LIONEL BONAVENTURE / AFP]

Les élections législatives ont apporté un changement considérable au sein de l’Assemblée nationale, qui est renouvelée à près de 75%. Parmi ceux qui la composeront, en voici dix qui devraient se faire entendre. 

Marine Le Pen

Après trois échecs, Marine Le Pen fera son entrée à l’Assemblée nationale. Elue députée pour la première fois dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais avec 67% des voix, l’ancienne candidate à la présidence de la République sera accompagnée de sept autres députés issus du Front National. Si le nombre de députés FN est quatre fois plus important qu’en 2012, Marine Le Pen ne sera pas en mesure de constituer un groupe parlementaire (qui nécessite quinze députés) sans l’appui des partis ou de députés alliés, un résultat que la présidente du FN a jugé «scandaleux».

Dans son discours de victoire, Marine Le Pen a annoncé qu’elle travaillera aux côtés des autres députés du FN, et qu’ils lutteront contre «la politique migratoire qui vise à accélérer l’arrivée de migrants» et pour «l’indépendance de notre pays».

Jean-Luc Mélenchon

Député européen depuis 2009, Jean-Luc Mélenchon n’a encore jamais siégé au Palais Bourbon. Elu dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, le chef de file de La France Insoumise pourra constituer, avec le Parti Communiste Français, un groupe parlementaire composé de 27 députés. Le tribun, qui s’était souvent fait remarquer lors de la présidentielle, ne manquera certainement pas d’attirer les regards de l’Assemblée par ses interventions.

Manuel Valls

L’élection de Manuel Valls dans son fief d’Evry n’a pas été de tout repos. Evincé par le Parti socialiste et recalé par En Marche !, Manuel Valls a affirmé vouloir œuvrer pour la majorité présidentielle. Elu à l'issu du second tour, le feuilleton n’est pas encore terminé. La concurrente de l’ancien Premier ministre, Farida Amrani (La France Insoumise), conteste sa courte victoire, affirmant posséder des preuves de tricherie.

Alexis Corbière

Face à une candidate d’En Marche !, Alexis Corbière s’est imposé dans la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis. Le porte-parole de La France Insoumise, qui s’est également fait connaître grâce à ses interventions télévisuelles au fil des dernières élections, siégera ainsi au côté de Jean-Luc Mélenchon.

Benjamin Griveaux

Porte-parole d’En Marche ! pendant toute la durée des élections, Benjamin Griveaux a acquis une notoriété auprès du peuple français, qui l’a élu dans la 5e circonscription de Paris. Certains lui prêtaient des ambitions pour la mairie de Paris, mais ce dernier a réfuté ces allégations, affirmant à Europe 1 que «[sa] prochaine étape est de siéger, d’être un député efficace à l’Assemblée nationale, pour porter le projet d’Emmanuel Macron».

Cédric Villani

Avant de s’allier au mouvement En Marche !, Cédric Villani était d’abord connu pour être un mathématicien brillant. Lauréat de nombreux prix, il a notamment reçu la médaille Fields en 2010, récompense considérée comme l’équivalent du prix Nobel dans ce domaine.

Elu dans la 5e circonscription de l’Essonne, le mathématicien adepte de la cravate lavallière et des broches en forme d’araignée, ne devrait pas passer inaperçu parmi les députés de l’Assemblée nationale.

François Ruffin

François Ruffin est un journaliste engagé et rédacteur en chef de la revue Fakir. Son documentaire «Merci patron !», qui retrace le quotidien d’un couple au chômage après la délocalisation des usines LVMH, a été récompensé par le César du meilleur film documentaire en 2017.

Fervent opposant à Emmanuel Macron, François Ruffin lui a déjà adressé une lettre ouverte, et l’a notamment interpelé au sein de l’usine Whirlpool d’Amiens pendant l’entre-deux-tours de la présidentielle. Elu dans la 1ere circonscription de la Somme, sa voix devrait résonner auprès de celles de Jean-Luc Mélenchon et d’Alexis Corbière. Il a d’ores et déjà affirmé qu’il serait payé au Smic et reverserait le reste à des oeuvres de charité. 

Louis Aliot

Si le vice-président du Front National est député européen depuis 2014, il n’a encore jamais siégé au Palais Bourbon. Il y fera son entrée au côté de sa compagne, Marine Le Pen. Elu dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales face à sa concurrente du MoDem, le nouveau député du FN a déclaré ce lundi qu’il envisageait déjà un groupe parlementaire élargi, issus des alliances du Front National avec des députés tels que Nicolas Dupont-Aignan, des indépendants, ou mêmes ceux issus du parti Les Républicains.

Stéphane Le Foll

Parmi les anciens soutiens de François Hollande, c'est l'un des seuls à avoir évité la vague La République en Marche. Réélu dans la 4e circonscription de la Sarthe, il sera désormais chargé d'incarner le PS, passé de 314 à 45 sièges, au Palais Bourbon.  

Jean-Michel Fauvergue

Avant d’être investi par En Marche !, Jean-Michel Fauvergue était chef du RAID, et a notamment dirigé les assauts contre Amedy Coulibaly dans l’Hyper Cacher, ou lors de l’attentat du Bataclan. Désormais député de la 8e circonscription de Seine-et-Marne, les autres députés de l’Assemblée nationale devront filer droit avec l’arrivée de ce commissaire de police, ceinture noire de judo. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles