Charente-Maritime : un maire passé à tabac

La marie et l'église de Saint-Genis-de-Saintonge.[CC Cobber17 / Wikipedia]

Jacky Quesson, maire de Saint-Genis-de-Saintonge, a été violemment frappé par un groupe de jeunes lundi soir, dans sa commune.

Lundi, vers 19 heures, alerté par une riveraine à propos de dégradations, Jacky Quesson se rend sur la place du Champ-de-Foire pour échanger avec une bande d’une douzaine de jeunes, garçons et filles, qui y ont élu domicile depuis plusieurs mois. «Pour discuter et tenter d’en savoir plus», explique l’élu. Mais très vite, les choses tournent mal. Alors qu’un jeune s’approche très près, un autre commence à le frapper.

Le bilan est lourd : une côte fracturée, un tendon de l’annulaire droit sectionné, des douleurs dans le dos ainsi que des contusions sur tout le corps. Le maire en a pour un mois d’Incapacité Temporaire totale de Travail.

Le maire a reçu le soutien du président du Département de la Charente-Maritime, Dominique Bussereau, qui explique dans les colonnes du journal Sud Ouest : «Nous espérons que le ou les responsables de cet acte violent et gratuit seront rapidement identifiés et appréhendés afin de répondre de leurs actes devant la justice.» Une plainte a été déposée pour coups et blessures volontaires, et le procureur de la République a été saisi.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles