Le «hot water challenge», un défi du web à ne surtout pas relever

Une enfant de huit ans est décédée de ses blessures[Capture d'écran Youtube]

Les conséquences du «hot water challenge», défi très plébiscité par les ados, pourraient être fatales.

Il y a eu le «fire challenge», suivi du «blue whale challenge», ou encore du «ice and salt challenge». Les forces de l'ordre et les secouristes avaient publié des messages sur les réseaux sociaux pour alerter les parents et leurs enfants sur la dangerosité de ces «jeux».

Le dernier en date, surnommé le «hot water challenge», n'est pas plus inoffensif. Le but, se verser de l'eau bouillante sur la peau ou d'en verser sur l'un de ses proches.

Une pratique extrêmement dangereuse. Aux Etats-Unis, de nombreux jeunes ont déjà dû être hospitalisés en urgence, en raison de graves brûlures.

 

Watch his skin turn red!  #Ffs #HotWaterChallenge #WhoPlaying #Dumbass

Une publication partagée par Respect My Opinion (@respect_my_opinion) le

Début août, à New-York, une petite fille de 11 ans a été grièvement brûlée au visage et sur le torse, rapporte ainsi l'Obs, qui cite la presse locale. La jeune victime devrait en garder des traces toute sa vie, et peut-être même subir une greffe de la peau, parce que l'une de ses camarades a jugé bon de la réveiller en lui versant de l'eau bouillante sur le corps.

En juillet, un jeune garçon de 10 ans avait dû subir plusieurs opérations chirurgicales, et une enfant de 8 ans était décédée des suites de ses blessures, détaillent nos confrères.

Apparu pour la première fois entre 2013 et 2014 sur la toile, indique Mashable, ce défi connaît une recrudescence d'adeptes en ce moment. Pour s'étendre petit à petit en France.

A Paris, les pompiers ont posté un message sur Facebook, afin de mettre en garde petits et grands sur les dangers auxquels cette pratique expose.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles