Un policier stagiaire à l’Elysée sort son arme en pleine rue

Le jeune policier a tenu en joue plusieurs personnes en pleine rue.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Le jeune policier, sous l’emprise de l’alcool, essayait de mettre un terme à une bagarre survenue devant une boîte de nuit, à Beauvais.

L’homme, policier stagiaire à l’Elysée chargé de la surveillance de la demeure du Président de la République, n’était pas en service, mais n’a pas hésité à sortir son arme ainsi qu’une matraque télescopique. Il a alors tenu en joue plusieurs personnes en pleine rue.  

C’est sur cette scène que sont arrivés les policiers municipaux, attirés par le tapage, et qui lui ont demandé de baisser son arme. Le jeune homme, qui avait pris soin d’enfiler son brassard orange «Police», a alors refusé d’obéir aux injonctions des agents municipaux et les a même insulté à plusieurs reprises. 

«Il a commencé à balayer la foule qui s’était massée avec son revolver. La bagarre était pourtant déjà terminée et il n’y avait pas de tension particulière», raconte au Parisien un témoin de la scène.

Il faudra finalement l’arrivée de la police nationale pour que le jeune stagiaire finisse par accepter de déposer son arme et de se rendre dans le calme. Il a été immédiatement interpellé par ses collègues puis placé en garde à vue. L’homme avait consommé des bières, un taux de 0,7 gramme d’alcool par litre de sang est évoqué. 

Son dossier est désormais aux mains du parquet de Beauvais. Pourtant il parait peu probable que des poursuites soient engagées si aucun des policiers municipaux n’évoque un outrage. En revanche, la préfecture de Paris, dont dépend le jeune policier, devrait ouvrir une enquête administrative qui pourrait déboucher sur d’éventuelles sanctions. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles