Plus d’un Français sur deux contre la suppression de l’ISF

Selon le ministre, l'ISF une fois supprimé ne devrait plus «nuire à l'attractivité du pays vis-à-vis des investisseurs».

Le gouvernement a présenté son projet de budget 2018, qui prévoit de fortes baisses d'impôts dont celle sur l'ISF. Mais 57% des Français se prononcent contre cette suppression.

Selon un sondage Tilder-Opinionway pour LCI paru vendredi matin, plus d’un Français sur deux n’approuve donc pas ce projet, alors que le gouvernement souhaite remplacer l’impôt de solidarité sur la fortune par un impôt sur la fortune immobilière (IFI) et donc permettre d'exempter les placements financiers, les valeurs mobilières ou encore les lingots d'or.

L’IFI concernera les patrimoines immobiliers nets supérieurs à 1,3 million d'euros. Selon le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, le nombre d'assujettis à l'ISF devrait ainsi diminuer de 40%, passant de 330.000 à 150.000.

Selon le ministre, l'ISF une fois supprimé ne devrait plus «nuire à l'attractivité du pays vis-à-vis des investisseurs». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles