Un député FN agressé dans un bar, un homme en garde à vue

Avant même la publication publique de Ludovic Pajot, certains cadres FN, dont Marine Le Pen, avaient dénoncé sur Twitter l'agression. [JACQUES DEMARTHON / AFP]

Dans un message posté dimanche sur Facebook, le député FN Ludovic Pajot affirme avoir subi une agression samedi soir alors qu'il sortait d'un bar à Béthune (Pas-de-Calais). Lundi, le parquet a annoncé qu'une personne était en garde à vue.

«Dans le cadre d'une sortie dans un bar de Béthune, j'ai soudainement été pris à partie par un groupe d'individus dont certains se revendiquant de l'extrême-gauche», a détaillé le député sur sa page Facebook. 

Avant de poursuivre : « après un premier échange au terme duquel j'ai été insulté de manière répétée, plusieurs individus de ce groupe se sont jetés sur moi et m'ont asséné plusieurs coups, dont certains au visage.»

Une plainte a été déposée

Le parlementaire frontiste a également indiqué avoir déposé une plainte. Une information confirmée par Francetvinfo auprès du parquet de Béthune. Ce dernier a ainsi annoncé «qu'il y a eu quelque chose» et qu'«une enquête pour violences est ouverte».

Avant même la publication de Ludovic Pajot, certains cadres FN, dont Marine Le Pen, avaient dénoncé sur Twitter l'agression. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles