Tout savoir sur le grand oral d'Emmanuel Macron

Après avoir rompu avec la traditionnelle interview du 14 juillet, le chef de l'Etat ne s'était encore jamais prêté à l'exercice. [Patrick Kovarik / AFP]

Ce dimanche 15 octobre à 20h05, Emmanuel Macron accorde sa première interview télévisée depuis sa victoire à l'élection présidentielle de mai dernier.

Après avoir rompu avec la traditionnelle interview du 14 juillet, lui préférant une courte allocution, le chef de l'Etat ne s'était en effet jamais encore prêté à l'exercice.

Et c'est le groupe TF1 qui a réussi à décrocher l'exclusivité de ce grand oral présidentiel. Pour l'occasion, l'entretien sera ainsi diffusé en simultané sur TF1 et LCI, ainsi que sur le site lci.fr.

Pendant environ une heure, le président de la république répondra aux questions de Gilles Bouleau, Anne-Claire Coudray et David Pujadas. Après avoir été remercié de la présentation du journal de 20 h de France 2, ce dernier fait donc ici son grand retour en prime time sur une chaîne nationale.

Le lieu : le «salon d'angle» de l'Elysée

Le lieu qui a été choisi pour l'interview est le «salon d'angle» de l'Elysée, selon le Journal du Dimanche (JDD). En termes de dispositif technique, le président de la République et les journalistes seront scrutés par huit caméras différentes.

Pour l'anecdote, un conseiller du prédecesseur d'Emmanuel Macron à l'Elysée, François Hollande, aurait, selon cet article du Figaro de 2014, qualifié le «salon d'angle» de «salon qui rend fou». En cause : ceux qui l'occupent auraient tendance à «ne plus avoir de prise avec la réalité...»

Trois grands thèmes

Au menu de cet entretien : trois grands thèmes. Le style présidentiel d'abord, l'action internationale du chef de l'Etat ensuite et, enfin, la politique économique et sociale du gouvernement.

Alors que le locataire de l'Elysée est critiqué par l'opposition pour un budget accusé de favoriser les plus riches, affublé comme Nicolas Sarkozy en son temps de l'étiquette «Président des riches», Emmanuel Macron va donc devoir défendre son action à la fois sur le fond mais aussi sur la forme.  

Un entretien très préparé

Si cette première interview télévisée d'Emmanuel Macron aurait été, toujours selon le JDD, négociée dès l'été dernier, elle n'aurait été acceptée par l'Elysée qu'il y a environ une dizaine de jours.

Dès lors, le chef de l'Etat aurait demandé des fiches sur plusieurs sujets à ses collaborateurs. «Son conseiller spécial Ismaël Emelien lui a également fourni une 'note globale de stratégie'», croit même savoir l'hebdomadaire.

A l'approche du rendez-vous, Emmanuel Macron aurait enfin choisi de consacrer son week-end à la préparation de l'interview, accompagné de «sa garde rapprochée», allant jusqu'à lister l'ensemble des questions qui pourraient lui être posées.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles