La renaissance en cours du quartier de La Chapelle

La première phase d'une importante opération de réaménagement s'achève ce mardi. [©V.Fretyan-Nicolas Hugoo Architecture]

«Une vraie mutation et un nouvel élan, pour un quartier qui a beaucoup enduré ces dernières années». Ian Brossat, adjoint au logement de Paris mais aussi élu du 19e, connait bien le projet de La Chapelle International, dont la fin de la première phase des travaux va être célébrée mardi matin. 

Entamée courant 2015, cette dernière consistait surtout à démolir les vieux édifices existants sur cette friche ferroviaire du nord de Paris, non-loin de la Porte de La Chapelle, et à aménager les divers réseaux (voirie, eau, assainissement).

La suite – conséquente – du programme va ainsi pouvoir démarrer : la construction de six immeubles de 900 logements répartis sur 56.000 m2, de 33.000m2 de bureaux, d’un gymnase, d’une école et d’une crèche, ou encore celle d’un square. Le toit de l'un des immeubles sera même aménagé en une grande terrasse, avec de l'agriculture urbaine et un terrain de sport. Ces structures devraient sortir de terre entre 2019 et 2023. 

«L'intérêt de ce nouveau quartier, c’est la mixité à tous les niveaux : aussi bien concernant ses fonctions (activités économiques, logements, espaces verts et logistique urbaine) que sur le point de vue social (les logements sont à moitié sociaux et privés)», souligne Ian Brossat.

capture_decran_2017-10-23_a_19.15.01.png

Vue du chantier au 21 octobre 2017 © Julien Attard

Par ailleurs, une halle logistique de 42.000 m2 attenante est en passe d’être achevée. Visant à accueillir des marchandises par le rail, qui seront ensuite livrées dans Paris par des véhicules propres, elle devrait ainsi permettre d’éviter le recours à 48.000 poids-lourds en région parisienne.

Cette vaste opération de réaménagement urbain entre dans le cadre d'un protocole de coopération signé entre la SNCF et la ville de Paris en novembre 2016. Il vise à mobiliser du foncier appartenant à l'entreprise de transport pour y construire des logements. A terme, 3.000 nouvelles habitations devraient ainsi voir le jour dans le 18e arrondissement, et 4.600 dans le 12e, vers la zone Bercy-Charenton.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles