Procès Merah : le parquet général fait appel

Le frère de Mohamed Merah a été acquitté des faits de complicité d'assassinats. [AFP]

Le verdict était très attendu. Abdelkader Merah, frère de Mohamed Merah, l'auteur des assassinats de mars 2012 à Toulouse et Montauban, a été condamné ce jeudi 2 novembre à vingt ans de réclusion pour «association de malfaiteurs terroriste». Vendredi, le parquet général a annoncé son intention de faire appel.

La condamnation est assortie d'une peine de sûreté des deux tiers.

La cour d'assises spéciale de Paris a toutefois acquitté Abdelkader Merah des faits de complicité d'assassinats. Pendant le procès, l'homme avait répété à plusieurs reprises qu'il ignorait tout des projets de son petit frère. «A aucun moment moment je n'ai voulu participer à cet acte», avait-il insisté lors de sa dernière prise de parole.

14 ans de prison pour l'ami d'enfance

Egalement sur le banc des accusés, Fettah Malki, ami d’enfance de Mohamed Merah, a été condamné à quatorze ans de réclusion, assortie d’une peine de sûreté des deux-tiers, pour «association de malfaiteurs terroriste». C'est Fettah Malki qui avait founi l'arme et le gilet pare-balles utilisés par le tueur. Peu après le verdict, l'un de ses avocats a annoncé qu'il avait décidé de faire appel. 

A l'issue du verdict, l'un des avocats des victimes de Mohamed Merah, Patrick Klugman, a estimé après «justice a été rendue», regrettant toutefois qu'Abdelkader Merah n'ait pas été reconnu complice. 

Mais la décision est loin de faire l'unanimité. Latifa Ibn Ziaten, mère du premier soldat tué par Mohamed Merah, a estimé que la justice «n'a pas été jusqu'au bout». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles