«Des montures Chanel» : la phrase d’Agnès Buzyn passe mal

En début de semaine, Agnès Buzyn avait déclenché une autre polémique. Selon certains, elle aurait proposé d'interdire la cigarette dans les films français.[AFP]

Interrogée sur la promesse de campagne d’Emmanuel Macron de rembourser les soins d’optique à 100%, Agnès Buzyn, ministre de la santé, a provoqué une polémique.

«On n’est pas là pour offrir des montures Chanel à tout le monde ou des verres antireflet qui filtrent la lumière bleue. Le but est de se mettre d’accord sur un panier de soins nécessaires, et que tout le monde puisse y avoir accès».

La ministre de la Santé voulait signifier que les soins de base seront bien pris en charge mais que toutes les dépenses effectuées chez l’opticien ne seront pas intégralement remboursées.

Une précision maladroite qui n’a pas échappé aux internautes. Sur Twitter, de nombreux utilisateurs l’ont accusée de mépris envers les plus modestes.

L’ancienne première dame, Valérie Trierweiler, a elle aussi envoyé une pique à la ministre en affichant sur Twitter une photo d’elle, lunettes sur le nez, cigarette à la main. Une allusion à l’autre polémique déclenchée en début de semaine par la ministre de la Santé qui aurait, selon certains, proposé d’interdire la cigarette dans les films français. Elle a depuis démenti ces accusations.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles