Paris : 3 personnes hospitalisées après une soirée en boîte de nuit

Un homme, lui-même hospitalisé, a été placé en garde à vue.[LIONEL BONAVENTURE / AFP]

Deux jeunes femmes, âgées de 18 et 20 ans, et un homme ont été hospitalisés après avoir passé la nuit de jeudi à vendredi aux Nuits Fauves, une boite de nuit parisienne.

Vers 3 heures du matin, les deux femmes ont été prises de malaise, avant d'être prises en charge par le Samu, qui a décidé de les placer dans un coma artificiel. Elles ont ensuite été transportées à l'hôpital.

Un homme s'est présenté aux secours la même nuit avant de perdre connaissance. Selon les informations de FranceInfo, il a été retrouvé avec un flacon contenant de la drogue et aurait partagé le contenu avec les deux jeunes femmes. Des analyses sont en cours pour déterminer si la substance incriminée est du GHB, aussi appelé «la drogue du violeur».

L'homme placé en garde à vue

La garde à vue de l'homme a été prolongée ce samedi jusqu'à ce que les enquêteurs ne décident de le diriger vers l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police. Le parquet de Paris a ouvert une enquête, confiée à la brigade des stupéfiants de Paris, pour «violences volontaires par administration de substances nuisibles, acquisition, détention, offre et cession de stupéfiants».

Le procureur de Paris a ordonné la fermeture administrative des Nuits Fauves pour une période d'un mois. La boîte de nuit n'aurait pas dû être ouverte jeudi soir car elle est sous le coup d'une interdiction d'exploitation du tribunal civil avec une astreinte de 20.000 euros par soirée depuis le 18 octobre.

Ouvert depuis un an, l'établissement, installé dans la Cité de la Mode, n'a jamais reçu son autorisation d'exploitation, normalement délivrée par la préfecture de police de Paris.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles