Lyon : 30 personnes interpellées après des débordements dans un TGV

Au total, 27 personnes ont été interpellées et une quarantaine d'autres individus ont été évacuée par les forces de l'ordre. Le train a néanmoins été retardé de plus 1h45.[PHILIPPE DESMAZES / AFP]

Un TGV reliant Paris à Evian (Haute-Savoie) a été contraint de s'arrêter en gare de Lyon Part-Dieu dans la matinée de samedi. 

La raison : le comportement de certains passagers à bord. Selon les premiers témoignages, deux groupes de jeunes alcoolisés ont semé la pagaille dans le TGV, parti de Paris quelques heures plus tôt avec 660 passagers à son bord.

D'après les forces de l'ordre déployés sur place, et interrogés par Le Progrès, aucun blessé ni personne agressée. «Le contrôleur fait face à un groupe nombreux, très turbulent et difficilement gérable et a un signalement pour demander l'intervention de la police pour contrôler la situation», a précisé la SNCF.

Le train a donc été dérouté sur la gare de Lyon Part-Dieu afin de procéder à l'interpellation des individus et ainsi permettre un retour au calme au sein du train.

Un lourd dispositif policier

Les témoignages des passagers font état d'un lourd dispositif de sécurité. Une centaine de policiers nationaux, municipaux, agents de la Suge (sûreté ferroviaire) et de militaires de l'opération sentinelle a été déployée. 

Au total, 30 personnes ont été interpellées et une quarantaine d'autres individus ont été évacués par les forces de l'ordre. Le train a néanmoins été retardé de plus de 1h45.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles