Ce que prévoit le rapport Villani pour redonner goût aux maths

Le mathématicien et député Cédric Villani alerte sur les mathématiques, boudés par les élèves mais pourtant indispensables pour accéder aux meilleures écoles.[Wikimedia Commons]

Le mathématicien et député Cédric Villani rend, ce lundi 12 février, un rapport de 21 mesures pour redonner le goût du calcul aux élèves. Que contient-il ?

Le niveau des élèves français en mathématiques est «catastrophique», et cela inquiète le gouvernement. Et pour cause, la France est le dernier des pays européens dans le classement Timms, paru fin 2016.

Face à ce constat, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, avait lancé une mission sur l’enseignement des mathématiques en France, confiée notamment à Cédric Villani, député de La République en marche de l’Essonne et mathématicien, vainqueur de la médaille Fields en 2010. 

Dans son rapport, remis à 11h au ministère de l'Enseignement, Cédric Villani propose des solutions pour remettre à l’honneur cette discipline boudée par les élèves, mais pourtant indispensable pour accéder aux meilleures écoles.

Commencer les maths dès le CP

Le ministre de l'Éducation nationale veut que les élèves maîtrisent les quatre opérations dès le CP et CE1, en travaillant sur de petits nombres, jusqu'à six par exemple. Le rapport suggère notamment de proposer à toutes les écoles un équipement de base, accompagné de tutoriels, qui favorise la manipulation d'objets réels ou virtuels.

Créer des automatismes

Le rapport propose de rendre les maths plus concrètes, grâce à tout un ensemble d'objets à manipuler. Les séances quotidiennes de calcul mental, déjà instaurées à l’école, seraient développées au collège.

Mieux former les professeurs

Parmi les mesures préconisées dans le rapport, figure la construction, dès 2018, d'une formation initiale pour les professeurs des écoles démarrant à Bac+1, sous la forme d'une licence ou d'un parcours pluridisciplinaire avec un volume d'enseignements dédié aux disciplines fondamentales. Il s'agit aussi de développer la formation continue en mathématiques des enseignants du primaire.

Réconcilier les lycéens avec les maths

Le rapport suggère en outre de proposer aux lycéens un module annuel «de réconciliation» avec les maths sur des thématiques et démarches nouvelles. «Enseigner un cours de mathématiques, si on s'y prend bien, demain ça sera plus passionnant que ça ne l'a jamais été», a assuré Cédric Villani. 

Dédramatiser la discipline

Enfin, le rapport souhaite dédramatiser en rappellant le droit à l'erreur en mathématiques. Le jeu doit retrouver une place essentielle, pour allier plaisir et apprentissage. 

La discipline devrait aussi être inscrite comme «priorité nationale» avec une mobilisation des acteurs de toute la chaîne, des recteurs aux enseignants.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles