Paris : la municipalité organise pour la première fois la «Nuit de la solidarité»

Plusieurs milliers de personnes dorment chaque jour et nuit dans les rues de Paris. Plusieurs milliers de personnes dorment chaque jour et nuit dans les rues de Paris.[© Eric FEFERBERG / AFP]

C’est une première en France. La ville de Paris organise jeudi soir sa «Nuit de la Solidarité», durant laquelle 1.700 Parisiens volontaires iront à la rencontre des sans-abri de la capitale.

L'objectif de l'opération portée par l'ensemble des élus parisiens ? Aller à la rencontre des sans-abri qui vivent dans les rues de la capitale, les écouter, mais surtout les recenser. Le tout en leur garantissant l'anonymat et le respect de leur dignité.

«En France, c’est l’État qui est responsable de l’hébergement des personnes sans-abri», a confié Anne Hidalgo, la maire de Paris, au journal La Croix. L'élue socialiste souligne qu'il lui était toujours «paru essentiel que la ville de Paris l'aide à trouver des solutions plutôt que de laisser le chaos s’installer.»

Ainsi, de 20h à 1h du matin, les bénévoles, encadrés par des membres d’associations, seront donc mobilisés à Paris, prêts à parcourir la capitale, rue par rue. Et le programme est millimétré : tous sont attendus dès 19h30 dans leur mairie d’arrondissement, où ils suivront une formation de 20h à 22h, avant de partir sur le terrain jusqu’à 1h du matin.

Cette maraude sera également complétée par celle de professionnels (AP-HP, RATP…), qui iront sur les terrains jugés «plus compliqués», dans le métro, dans les parkings souterrains ou encore dans les deux bois de la ville.

Cette opération – dont le bilan sera présenté le 20 mars – permettra ensuite à la mairie «de mieux connaître ces personnes», afin «d’améliorer sa capacité à répondre aux besoins de ces personnes».

«Très rapidement, on se retrouvera avec les experts et les acteurs concernés pour consolider les résultats», a témoigné la maire de Paris, assurant que ceux-là devaient «permettre d’avoir une connaissance plus précise du public de la rue, l’âge, le sexe, la situation familiale, le parcours.»

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles