«Le Média» de la France Insoumise: une rédaction «pas loin du 'burn out'»

«Qu’est ce qui me vaut ce traitement d’une violence et d’une brutalité qui me laisse dans un état de sidération» écrit Aude Rossigneux. [Capture d'écran Le Média]

La rédactrice en chef du Média, a été évincée de la rédaction, et dénonce ce 24 février un traitement «violent».

Mi-janvier, des anciens de la France Insoumise avaient lancé en grande pompe Le Média, une web-télé indépendante et gratuite dont Aude Rossigneux était venue vanter les mérites chez ses confrères journalistes. Un mois après, la rédaction traverse sa première crise grave.

Dans une lettre publiée sur le site Electron Libre, la journaliste, remerciée samedi, décrit une rédaction «toujours motivée, mais épuisée, et pas loin du 'burn out', comme le montrent plusieurs arrêts de travail.»

Elle dénonce surtout les conditions de son éviction, déçue de ce projet qui semble lui avoir sincèrement tenu à coeur : 

«Qu’est ce qui me vaut ce traitement d’une violence et d’une brutalité qui me laisse dans un état de sidération. Une brutalité qui n’est pas exactement conforme à l’idée que chacun se fait d’un "management" de gauche. (...) Cet épisode est une blessure. Je ne renie rien de l’esprit du projet que j’ai défendu. Et que je continuerai à défendre. Le voir abîmé n’est pas un plaisir, c’est une souffrance.»

L'ex-rédactrice en chef ne comprend pas pourquoi elle a été remerciée. Le Monde relève que ce licenciement intervient alors que la directrice générale, Sophia Chikirou, a assuré jeudi que les chiffres du Média étaient bons, et que la web-télé jouait maintenant «dans la cour des grands».

Des sources démentent les propos d'Aude Rossigneux

Selon des informations recueilles par Arrêt sur images, Aude Rossigneux aurait été mise au courant en amont de son éviction prochaine avec «de nombreuses explications, réunions et convocations». Elle n'aurait pas été licenciée mais aurait vu sa période d'essai écourtée.

De plus, les sources proches de la direction affirment que son passage à la rédaction «se serait particulièrement mal passée, sur tous les plans (...) Professionnellement et humainement, rien ne collait».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles