Paris : vers une ouverture dominicale généralisée à toute la capitale ?

Aujourd'hui, il existe douze ZTI dans Paris. Dans quatre mois, elles ne seront plus que onze. Aujourd'hui, il existe douze ZTI dans Paris. Dans quatre mois, elles ne seront plus que onze. [© Ludovic MARIN / AFP]

Trois ans après son entrée en vigueur, dans le cadre de la loi Macron, l’ouverture des commerces le dimanche revient sur le devant de la scène.

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, s’est en effet dit ce mardi matin sur RMC «assez favorable» à l’idée de «généraliser l’ouverture dominicale à tout Paris». Il a même ajouté qu’il serait préférable de laisser les commerçants choisir eux-mêmes. «Ce sont eux qui savent le mieux s’il est intéressant ou pas d’ouvrir le dimanche», a-t-il ainsi avancé.

Car aujourd’hui, seuls les magasins situés dans l’une des douze zones touristiques internationales (ZTI), comme les Champs-Elysées (8e), en ont l’autorisation. Pour étayer ses propos, Benjamin Griveaux s’appuie sur les «résultats probants» de ces zones, qui ont permis la création «d’un peu plus de 10 000 emplois.»

Des mutations en cours

De son côté, la mairie de Paris a refusé de communiquer à ce sujet mardi, même si Anne Hidalgo semble plutôt favorable à ces zones, après ses réticences initiales.

Certaines sont pourtant décriées, jugées peu fréquentées par les visiteurs étrangers, comme Olympiades (13e), récemment annulée par la justice, car ne connaissant pas, selon elle, une «affluence exceptionnelle» de touristes. Ce sort pourrait d'ailleurs aussi être réservé à la ZTI du quartier de Bercy (12e).

Prochaine étape : le conseil de Paris qui débute le 20 mars, où le groupe des progressistes constructifs, «macronpatibles», a prévu de déposer un vœu pour que l’ensemble de la capitale soit classé en ZTI. Une initiative aussi soutenue par Les Républicains.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles