Tout savoir sur Antoinette Fouque, la militante féministe qui va donner son nom à une rue de Paris

Antoine Fouque, militante féministe, est morte en février 2014. [PATRICK KOVARIK / AFP]

Antoinette Fouque aura une rue à son nom dans la capitale. Cette militante féministe historique fût l'une des figures du Mouvement de libération des femmes (MLF), né en 1968.

Née en 1936 à Marseille, Antoinette Fouque a suivi des études de lettres, notamment à la Sorbonne à Paris. A 28 ans, elle donne naissance à une petite fille, Vincente. C’est à ce moment qu’elle prend conscience des différences entre hommes et femmes et les difficultés auxquelles les femmes doivent faire face lorsqu’elles deviennent mères.

Psychanalyste, elle consacre une partie de sa vie à la liberté et aux droits des femmes. Dans les années 1970, elle décide de rejoindre le MLF, qui lutte contre les oppressions faites aux femmes et milite pour le droit à l’avortement et à la contraception.

Elle fonde les «Éditions des femmes»

Antoinette Fouque est également une grande lectrice et devient par la suite éditrice. En 1973, elle fonde les «Éditions des femmes» avec d’autres militantes du groupe «Psychanalyste et Politique». Avec cette édition, elle souhaitait que les femmes soient plus présentes dans ce domaine. En effet, elle considérait que les femmes étaient un «peuple sans écriture».

Antoinette Fouque a aussi laissé sa trace dans l’univers politique. Entre 1994 et 1999, elle a été une élue radicale de gauche au Parlement européen. En 2007, elle avait soutenu la candidate Ségolène Royal.  

La militante féministe est décédée en février 2014, à l’âge de 77 ans. La rue qui portera son nom en son hommage sera inaugurée par la maire PS de Paris Anne Hidalgo ce 8 mars, à l’occasion de la journée internationale de lutte des femmes, pour l’égalité des droits.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles