Affaire Maëlys : le procureur dément toute trace ADN de la fillette chez Nordahl Lelandais

Outre l’affaire Maëlys, Nordahl Lelandais est également mis en examen pour l’assassinat du caporal Arthur Noyer. [AFP]

Le procureur de Grenoble dément l'information selon laquelle de l'ADN de Maëlys aurait été retrouvé chez Nordhal Lelandais, le tueur présumé.

France 2, informé par une source proche de l'enquête, révélait mercredi que les investigations dans l'appartement de ses parents, où vivait Nordahl Lelandais, auraient conduit à la découverte de traces ADN sur un canapé situé au rez-de-chaussée de leur domicile.

«Ce meuble avait été saisi par les enquêteurs en septembre dernier, lors d'une perquisition», a précisé la journaliste de France 2 Manon Bougault. Mais ce jeudi, le procureur dément ces informations.

Ce jeudi, alors que des médias rapportaient cette information erronée, la mère du suspect a assurait que la petite fille n'était pas venue au domicile familial. «S'il y avait eu quelque chose, il était obligé de passer devant ma chambre et j'aurais entendu marcher ou parler. Donc c'est impossible», a-t-elle affirmé.

L'homme avait avoué mercredi 15 février avoir tué «accidentellement» la petite Maëlys, avant de guider les forces de l’ordre sur le lieu où il avait enterré la fillette. 

Outre l’affaire Maëlys, Nordahl Lelandais est également mis en examen pour l’assassinat du caporal Arthur Noyer. Ce dernier a disparu le 12 avril 2017 après avoir été pris en stop par Lelandais. Ses ossements ont été retrouvés le 7 septembre dernier. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles