Paris : plus qu'1 mois avant l'ouverture du nouveau TGI de Paris

L'édifice – imaginé par l'architecte italien Renzo Piano – s'élève à 160 mètres de haut, sur 38 étages. L'édifice – imaginé par l'architecte italien Renzo Piano – s'élève à 160 mètres de haut, sur 38 étages. [© RPBW, ph. Maxime Laurent]

J-31 avant l’ouverture officielle. Alors que les ultimes préparatifs sont en cours dans la nouvelle cité judiciaire près de la porte de Clichy (17e), les grandes étapes du déménagement ont été dévoilées.

Et tout doit être prêt pour le 16 avril, jour de la première ­audience, aux Batignolles. «Cette date correspond au début des vacances ­scolaires parisiennes, une période allégée pour nous», explique Jean-Baptiste ­Acchiardi, vice-président du TGI, chargé du secrétariat général.


Deux ­semaines «au ralenti», pendant lesquelles seules «les urgences seront traitées», et qui permettront surtout de laisser le temps à tous les organes du palais de l’Ile de la Cité de déménager.

Ainsi, la première semaine, seule l’activité civile de la juridiction sera effective. Puis, à ­partir du 23 avril, l’activité pénale ­reprendra à son tour. «Tout est fait pour éviter une interruption du service public», souligne Jean-Baptiste ­Acchiardi.

Au même moment, les vingt tribunaux d’arrondissement commenceront, quant à eux, à fermer progressivement, jusqu’à mi-juin. Ils seront ­ensuite regroupés aux Batignolles, pour ne former plus qu’une seule et même juridiction, appelée «tribunal d’instance de Paris».

Et pas de retard possible puisque le code de l’organisation judiciaire impose aux magistrats de statuer sur les procédures, avant leur transfert définitif dans les nouveaux locaux.

Au total, 1 800 magistrats et agents de la fonction publique sont ­attendus dans ce nouveau bâtiment de 62 000 m2, actuellement réparti à travers 26 sites différents.capture_decran_2018-03-15_a_18.44.04.png

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles