Nordahl Lelandais a consulté des sites pédopornographiques juste après la mort de Maëlys

Nordahl Lelandais aurait consulté des sites pédopornographiques la nuit de la disparition de Maëlys à Pont-de-Beauvoisin, mais également le lendemain, après sa mort. [AFP]

L’information fait froid dans le dos. Selon une source judiciaire, citée par France Bleu Isère, le principal suspect dans l'affaire Maëlys a consulté des sites pédopornographiques quelques heures avant et après la mort de Maëlys.

Depuis le début de l’enquête, les policiers ont des doutes sur la véracité de la version de Nordahl Lelandais, qui affirme que la petite fille est morte «accidentellement».

Les connexions internet de l’ancien maître-chien ont révélé des détails troublants, qui interrogent sur les circonstances de la mort de l'enfant. En effet, ce dernier aurait, selon une source judiciaire qui s’est confiée à France Bleu Isère, consulté des sites pédopornographiques la nuit de la disparition de Maëlys à Pont-de-Beauvoisin (Isère), mais également le lendemain, après sa mort, et avant que les gendarmes ne l’entendent pour la première fois comme témoin.

Nordahl Lelandais attendu lundi par les juges

Lundi, Nordahl Lelandais quittera l’unité hospitalière du Vinatier à Bron (Rhône) pour être entendu une nouvelle fois au palais de justice de Grenoble par les juges d’instruction chargés de l’enquête sur la mort de Maëlys. 

Le suspect acceptera-t-il, cette fois, de répondre aux questions des magistrats ? Huit jours après ses aveux fracassants, il avait prétendu ne pas être en état de parler ; son audition avait donc été écourtée, au grand dam de l’avocat des parents de Maëlys, «ulcéré» par son silence.

En attendant, les vêtements et sous-vêtements de Maëlys sont toujours en cours d’analyse par la police scientifique. Une analyse qui prend du temps, car les affaires de la petite fille ont passé des mois dans la boue et la neige durant une bonne partie de l'hiver, à l'endroit même où le suspect a mené les enquêteurs jusqu'aux restes du corps.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles