IDF : point d'étape, trois mois après le déploiement du nouveau Vélib'

Jorge Azevedo répondait aux questions des journalistes, ce jeudi 29 mars, devant une nouvelle station tout juste installée. [© CNEWS]

Trois mois après son lancement, le 1er janvier dernier, le nouveau Vélib’ parisien est toujours à la traîne.

A cette occasion, le directeur général du nouvel opérateur Smovengo, Jorge Azevedo, a fait le point ce jeudi sur les avancées de l’opération, et revient les retards accumulés. Jeudi soir, seules 510 stations étaient installées, sur les 1.400 prévues à l’origine pour le 31 mars. Soit seulement 36 % de la flotte totale.

Un retard conséquent que Jorge Azevedo explique par les difficultés rencontrées par les équipes techniques à connecter les stations au réseau électrique. «Seules 25 % des stations déployées sont raccordées au réseau pour l’instant, les autres fonctionnent sur batteries» a-t-il ainsi concédé.

Mais selon lui, si «tout n’est pas encore parfait», le service peut déjà se réjouir «de compter 20 000 usagers par jour». Malgré tout, Smovengo s’engage à tenir les délais des 1.400 stations déployées à l’été, en promettant 1 000 stations, d’ici à la fin du mois mai.

Et son directeur général se veut rassurant : «Ça va plus vite sur le terrain, nous sommes à 65 stations construites par semaine». En attendant, l’opérateur continue d’accumuler les pénalités de retard, qui devraient atteindre 4 millions d’euros au 1er avril. Une somme qui pourrait servir à rembourser les usagers déçus par exemple.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles