Nord : un collégien a été mis en examen pour l'assassinat d'une femme de 57 ans

Le collégien a avoué jeudi à des camarades de classe avoir commis le crime[AFP / ARCHIVES]

En octobre 2017, Ginette Alvarez, âgée de 57 ans, avait été retrouvée sans vie sur un sentier de randonnée située entre les communes de Caudry et Beauvois. 

Depuis, aucun suspect ne s'était dégagé de l'enquête pour ce meurtre «gratuit» en apparence, commis à l'aide d'une arme blanche. Jusqu'à ce vendredi 6 avril, jour où un jeune homme de quinze ans a été mis en examen pour assassinat. 

D'après La Voix du nord, le collégien a avoué jeudi à des camarades de classe avoir commis le crime. «Il a indiqué qu’il avait l’intention de se dénoncer à la gendarmerie», a expliqué le procureur de la République de Douai, Frédéric Teillet, au média local.

Une dispute familale en cause ? 

Les aveux de l'adolescent sont alors arrivés aux oreilles des gendarmes qui ont décidé d'auditionner le suspect. Le récit livré par le collégien aurait ensuite été vérifié par un «transport sur les lieux» du crime. Le meurtrier présumé a depuis été placé en détention provisoire. 

«De ce qu'il dit pour l'instant, il déclare être parti de chez lui avec l'intention de tuer quelqu'un, sous le coup de la colère, et pour voir ce que cela faisait», a indiqué le procureur de la République de Douai, Frédéric Teillet. Une dispute familiale était à l'origine de cette colère, d'après le parquet.

D'après les informations de La Voix du nord, l'adolescent ne connaissait pas sa victime. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles