La propriétaire du château de Vaugrenier demande la réparation des dégâts à Dieudonné

Le spectacle de Dieudonné au château de Vaugrenier près de Nice a causé des dégâts dont le coût s'élève à 5.000 euros[ALAIN JOCARD / AFP]

Nadèje le Lédan, la propriétaire du château de Vaugrenier dans les Alpes-Maritimes, demande la réparation des dégâts causés par le spectacle de l'humoriste Dieudonné durant la soirée du samedi 7 avril.

La propriétaire a estimé que le coût de ces réparations s’élève à cinq mille euros. Les prairies, les bandes fleuries et l’arrosage automatique ont été détériorés par les spectateurs venus nombreux. En guise de parking, ils ont utilisé les prairies et «laissé des détritus partout, des mégots... Il va y avoir de gros travaux de remise en état qui vont coûter fort cher.», selon Nadèje le Lédan sur France Bleu.

Elle a été surprise de voir près de six cents personnes débarquées dans le château alors que trois cents étaient annoncées initialement. «Le château n'est pas fait pour de grandes manifestations, plutôt pour des mariages. Et puis ce genre spectacle dégénère parfois à la sortie.», a-t-elle confié.

La propriétaire trompée par l’agence évènementielle

Sur les ondes de France Bleu, Nadège le Lédan a exprimé son mécontentement après avoir accueilli contre son gré le spectacle de l’humoriste controversé. En effet, elle avait signé un bail de location d’une soirée pour la représentation d’une pièce de théâtre classique avec l’agence événementielle «L’Esprit de la forêt», gérée par Noémie Montaigne, la compagne de Dieudonné. Ce fut une surprise pour la propriétaire quand elle a découvert la supercherie.

Sur Twitter, Dieudonné n'a donné le lieu exact de sa représentation qu'une heure avant celle-ci en conseillant à ses spectateurs de rester près de Nice. Le mystère sur le lieu a été expliqué par les «pressions politiques» dont l'humoriste controversé fait face puisque le maire de Nice, Christian Estrosi, refuse d'accueillir son spectacle.

La propriétaire du château a affirmé qu'elle aurait aussi refusé que Dieudonné  se produise dans son château. «Je ne sais pas si l'on a le droit de refuser une vente. Mais je ne veux pas rentrer dans la polémique entre monsieur Estrosi et Dieudonné.», a-t-elle expliqué.

En attentant, elle espère que l'agence événementielle paiera «spontanément» la facture, sinon elle s'est dit prête à aller devant le tribunal.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles