Soupçons de corruption en Afrique : Vincent Bolloré présenté aux juges

Vincent Bolloré était présenté mercredi aux juges.[ERIC PIERMONT / AFP]

L'homme d'affaires Vincent Bolloré était présenté mercredi aux juges dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de corruption entourant l'obtention par son groupe de concessions portuaires en Afrique de l'Ouest.

Le directeur général du groupe Bolloré, Gilles Alix, et le responsable du pôle international de Havas, Jean-Philippe Dorent, étaient également présentés aux juges d'instruction. Les trois hommes, placés en garde à vue mardi matin, étaient susceptibles d'être mis en examen à l'issue de cet interrogatoire. 

L'homme d'affaires français Francis Perez, patron de Pefaco, a quant à lui été remis en liberté sans charge retenue contre lui.

La gestion de ports en Afrique en question

Les juges d'instruction Serge Tournaire et Aude Buresi devaient  déterminer si le groupe Bolloré a utilisé les activités de conseil politique de sa filiale Havas pour se voir attribuer la gestion des ports de Lomé, au Togo, et de Conakry, en Guinée, via une autre de ses filiales, Bolloré Africa Logistics (ex-SDV).

Dans un communiqué publié mardi, le groupe Bolloré a «formellement» démenti avoir commis des irrégularités en Afrique, où il gère 16 terminaux portuaires.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles