Les défis à venir de l'exécutif

De nombreux défis attendent le président et le gouvernement. De nombreux défis attendent le président et le gouvernement. [© FRANCOIS GUILLOT / AFP / POOL]

Et maintenant ? Après douze mois de réformes menées à bon train, plusieurs dossiers chauds sont déjà sur la table de travail du gouvernement.

Et pas des moindres : de la refonte de la justice à celle de l’assurance chômage, en passant par la révision de l’apprentissage, des retraites ou encore de la Constitution, la plupart devraient être lancés par l’exécutif au premier semestre.

Sans compter des changements qui concerneront directement le quotidien des Français, comme l’impôt à la source, la limitation à 80 km/h sur les routes, ou encore le nouveau service national.

Fort de sa nouvelle stature au-delà des frontières, Emmanuel Macron sera également scruté à l’étranger : d’abord en Europe, qu’il avait promis de «transformer», mais aussi en Syrie et au Mali, où la France est engagée militairement.

Les européennes en ligne de mire

Le deuxième semestre de 2018 va marquer l’entrée dans une phase plus politique, avec les élections européennes de mai 2019 dans le viseur. Ce scrutin, le premier depuis la présidentielle, pourrait bien faire office de référendum pro ou anti-Macron, pro ou anti-Europe, selon les experts. 

Et si La République en marche espère remporter de nombreuses villes aux municipales de 2020, la faible implantation locale du parti risque d’handicaper ses candidats. C’est donc autant un travail de pédagogie que de notoriété qui attend les troupes du président pendant cette double séquence électorale.

Une opposition en berne

Si la charge est épineuse, Emmanuel Macron peut néanmoins compter sur un atout essentiel : l’état de faiblesse des quatre principaux partis d’opposition (LR, FN, Insoumis et PS), qui peinent à apparaître comme des alternatives crédibles.

Mais un des plus grands défis du chef de l’Etat sera de rassembler le pays, coupé en deux, avec les soutiens d’un côté et les dissidents de l’autre, au vu des sondages. Un défi de taille pour le président, qui a récemment ajouté le terme «unir» à son antienne «libérer et protéger».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles