Bousculé par des manifestants en Gironde, Robert Ménard porte plainte

Robert Ménard a porté plainte pour agression. [PASCAL GUYOT / AFP]

Le maire de la ville de Béziers Robert Ménard a porté plainte après avoir été bousculé par des manifestants opposés à sa venue dans une commune de Gironde. 

Ce proche du Front national avait été invité ce samedi 5 mai par une association située à Saint-André-de-Cubzac, au Nord de la Gironde. Mais un appel à manifester face à la salle où intervenait l'élu a été lancé par le parti socialiste Nord Gironde, comme le rapporte Sud Ouest

En début d'après-midi ce jour-là, une poignée de manifestants s'étaient rassemblés devant la salle municipale, et l'ont bousculé à son arrivée. Robert Ménard a été projeté au sol avant de pénétrer dans la salle. 

«Moi qui me suis battu vingt-cinq ans pour la liberté d'expression dans le monde, il ne m'est jamais arrivé d'être traité comme je l'ai été ici, en France, dans mon pays», a-t-il déclaré après l'incident. «J'ai été agressé physiquement, alors qu'il n'y avait aucune force de sécurité pour me protéger», a-t-il ajouté. 

Il a porté plainte pour agression auprès de la gendarmerie, toujours selon les informations de Sud Ouest. Il met notamment en cause les militants locaux de LREM, du PS, et du Modem qui avaient, selon lui, appelé à manifester contre sa venue. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles