Une marque de cosmétiques utilise frauduleusement l'image de Brigitte Macron

Déjà en mars dernier, l'identité de la Première dame avait été utilisée de manière illicite.[GERARD JULIEN / AFP]

La Première dame n'est pas le visage d'une marque de crème antirides. Pourtant, plusieurs dizaines de Français ont été arnaqués sur internet, rapporte le Parisien dans son édition de ce mercredi.

Quid de la duperie ? L'escroquerie commençait par de «faux articles de presse qui reprennent les caractères et la mise en page de véritable sites d'informarions en ligne», afin de mettre en lumière «la success story de la prétendue entreprise de cosmétiques de la Première dame».

Ensuite, des messages publicitaires venaient vanter les miracles des crèmes de la dite-entreprise «Beauty and Truth».

«Cela disait que Mme Macron était associée à l'entreprise et que Mmes Obama et Bruni sont de bonnes clientes. Je me suis dit que c'était sérieux», reconnaît, flouée, une victime de l'escroquerie au Parisien.

Elle pensait acheter un échantillon d'essai à 3,95 euros pour finalement découvrir qu'elle avait souscrit à un abonnement. Là, elle se rend également compte que chaque produit commandé lui sera facturé en réalité 88 euros.

Le conseil de la Première dame mandaté

Brigitte Macron a mandaté son avocat pour qu'il se saisisse du dossier. Ce dernier a fait retirer les pages internet communiquant ces «fausses informations».

Ce n'est pas la première fois que l'image de l'épouse du chef de l'Etat est détournée. En mars dernier, son cabinet avait porté plainte pour usurpation d'identité, après l'envoi de faux courriels en son nom pour obtenir nombre de privilèges dans des hôtels de luxe notamment.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles