Mort de Naomi : l'opératrice du Samu mise en cause «pense à changer de métier»

L'opératrice en question a été provisoirement suspendu de ses fonctions.[AFP]

Elle se dit bouleversée. L'opératrice du Samu qui s'était moquée de Naomi Musenga, morte le 29 décembre dernier, veut, tant bien que mal, essayer de tourner la page au plus vite en trouvant un nouvel emploi.

C'est ce qu'a déclaré son avocat vendredi soir sur BFM. «Ma cliente pense à changer de métier», a précisément indiqué Olivier Grimaldi.

«C'est une personne qui fait ce travail depuis 2009 à peu près. C'est un agent confirmé, qui avait bien sûr fait une journée de 12 heures le 26 décembre, trois jours avant l'appel de Naomi Musenga», a-t-il ajouté avant de conclure : «Quand vous avez 2 000 appels en moyenne (...) par jour et qu'on vous dit 'J'ai mal au ventre' (...) c’est vrai que le premier réflexe c’est de penser qu’il n’y a pas d’urgence absolue et qu’il faut aller voir son médecin traitant».

L'opératrice en question a été provisoirement suspendu de ses fonctions. Une enquête préliminaire pour «non-assistance à personne en péril» a été ouverte par la justice. Vendredi, une plainte a été déposée par la famille de Naomi contre les hôpitaux universitaires de Strasbourg. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles