Attaque au couteau à Paris : Ronan, 29 ans, était «d'une grande générosité»

Cette nouvelle attaque porte à 246 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015.[Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP]

Ce samedi, armé d'un couteau, un individu a tué une personne et en a blessé quatre autres, dans le 2e arrondissement de paris, à proximité de l'Opéra.

L'assaillant, Khamzat A., un homme de 20 ans, était fiché S. Né en Tchétchénie, il a été abattu par les policiers.

Avant d'être neutralisé, il s'en est pris à cinq personnes, et l'une d'entre elles, Ronan, un jeune homme de 29 ans, a perdu la vie. Les quatre autres passants seraient aujourd'hui «hors de danger», selon les termes du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui s'est rendu à leur chevet cette nuit.

Ronan, 29 ans

Selon les informations de LCI, la victime qui a succombé à ses blessures était un homme de 29 ans, originaire du Mans. Selon le rapport de police que nos confrères du Figaro ont réussi à se procurer, il a été retrouvé mort à 21h20 au niveau du 8 rue Marsollier. 

Un article publié par le Parisien en début de soirée ce dimanche nous apprend que la victime se prénommait Ronan. Ses voisins, rencontrés par le média, se souviendront de ce jeune homme aux «cheveux bruns, petites lunettes», comme d'un garçon «d'une grande générosité» et dévouée, qui avait accompagné un résident de l'immeuble atteint d'un cancer du poumon, durant la maladie, et jusqu'à la fin de sa vie.

Gérard Collomb a souhaité «saluer (la) mémoire» de ce jeune homme qui «a perdu la vie». «C'est à nouveau la jeunesse de France qui est frappée», a-t-il souligné, deux ans et demi après les attentats meurtriers du Bataclan et des terrasses des Xe et XIe arrondissements de Paris. 

Quatre personnes hors de danger

Quatre autres personnes ont été blessées, et trois d'entre elles se trouvaient ensemble au moment des faits.

Touché au niveau du dos, un touriste chinois de 34 ans a dû être transporté en «urgence absolue» à l'hôpital  Georges-Pompidou. Il a été opéré et sa vie est aujourd'hui sauve. Ses deux amis - une femme de 26 ans et un homme de 31 ans -, plus légèrement blessés, ont été transportés dans un second hôpital. 

Une femme de 54 ans, grièvement blessée au niveau du visage, est elle aussi hors de danger. Elle avait été admise à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière.

A l'heure où nous écrivons cet article, l'identité des quatres autres victimes de l'attaque n'a pas été dévoilée.

246 victimes en trois ans

Une cellule d’aide psychologique a été ouverte au sein des urgences de l’Hôtel-Dieu, situées dans le IVe arrondissement. Une quinzaine de passants et riverains «choqués» par l’attaque ont été accueillis dès samedi soir, à en croire l’entourage de la maire socialiste, Anne Hidalgo. Ces personnes sont maintenant rentrées chez elles, mais la cellule demeure ouverte pour ceux qui souhaiteraient bénéficier d'une aide.

Le rapport de police consulté par le quotidien stipule que «le parquet a été avisé et s’est rendu sur les lieux. Un équipage cyno-explo a prospecté la zone concernée. Dix-huit témoins des faits, dont certains avaient été regroupés au poste de police de la place Vendôme, ont été recensés».

Cette nouvelle attaque porte à 246 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles