Une octogénaire fugue de sa maison de retraite pour finir sa vie chez elle

En arrivant, les autorités ont retrouvé l'octogénaire paisiblement endormie dans son lit[AFP - Illustration]

Plus de peur que de mal pour les employés de la maison de retraite de Tournon-d'Agenais (Lot-et-Garonne). Une de leurs occupants, âgée de 87 ans, a fugué dans la soirée de jeudi.

Alors qu'elle avait indiqué aux soignants se rendre chez le dentiste, l'inquiétude a gagné tout l'établissement quelques heures plus tard, quand la femme, partie autour de 18h30, n'est pas revenue de ce prétendu rendez-vous, rapporte Sud Ouest.

Après avoir fouillé la maison de retraite, la direction a fait appel à la gendarmerie vers 21h30. En recherchant des indices dans la chambre de la fugueuse, les gendarmes ont mis la main sur une lettre signée par cette dernière. L'octogénaire y expliquait qu'elle voulait finir sa vie chez elle, rue de la Gare, à Monsempron-Libos.

Croyant à une lettre de suicide, les autorités se sont précipitées au domicile de la femme. En arrivant ils l'ont retrouvée paisiblement endormie dans son lit. Elle avait pris un taxi pour se rendre chez elle. 

Obstinément opposée à un éventuel retour à la maison de retraite, l'octogénaire a obtenu des gendarmes qu'ils appellent son fils. Lequel l'a finalement ramenée chez lui, en Gironde.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles