Visé par une plainte pour viol, le réalisateur français Luc Besson dément les accusations

Alors que le festival de Cannes prend fin ce samedi, Luc Besson fait l'objet depuis vendredi matin d'une plainte pour viol. Selon Europe 1, une comédienne de 27 ans s'est présentée à la police, pour accuser le réalisateur français d'avoir abusé d'elle.

«Luc Besson dément catégoriquement ces accusations fantaisistes», a réagi auprès de l'AFP son avocat Thierry Marembert. «C'est quelqu'un qu'il connaît, avec qui il n'a jamais eu de comportement déplacé», a-t-il ajouté.

«Une plainte a été déposée pour des faits qualifiés de viols par la plaignante et qui se seraient déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi à Paris», a indiqué la source judiciaire. «Une enquête a été ouverte» et confiée à la police judiciaire, a-t-elle ajouté.

Selon des sources proches du dossier, la jeune femme de 27 ans s'est rendue vendredi au commissariat pour dénoncer des faits qui se seraient déroulés la nuit précédente au palace parisien du Bristol.

Auditionnée dans la foulée, elle a affirmé entretenir une relation intime avec le réalisateur de 59 ans depuis environ deux ans et s'y être senti obligée compte-tenu de leurs rapports professionnels, selon ces sources.

En déplacement à l'étranger, le réalisateur du «Grand Bleu» n'a pas été entendu par les enquêteurs, selon une source proche de l'enquête.

Luc Besson est considéré comme le plus international des cinéastes français, producteur de la série des «Taxi», et comme un homme d'affaires influent.

Selon la radio Europe 1, qui a révélé l'information, la plaignante a rapporté «avoir bu une tasse de thé puis s'être sentie mal et perdre connaissance. À son réveil, en fin de soirée, lui seraient revenus en mémoire des attouchements et pénétrations».

A la tête de la société de production et distribution EuropaCorp, Luc Besson a élargi son champ d'action en créant en 2012 la Cité du cinéma, au nord de Paris, avec neuf plateaux de tournages et une école de cinéma. En 2017, les résultats décevants de son blockbuster «Valérian» ont toutefois plongé EuropaCorp dans des difficultés financières.

Avec 17 films à son actif et 12 nominations aux César, le réalisateur n'a jusqu'ici remporté que la statuette du meilleur réalisateur en 1998 pour «Le cinquième élément».

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles