Meurtre de Tom dans l'Aisne : la mère du suspect évoque la schizophrénie de son fils

«S'il a fait ça, c'est qu'il a eu un coup de folie», estime la mère du suspect. [CNEWS]

La mère du suspect du meurtre de Tom, le petit garçon de 9 ans retrouvé mort et dénudé dans l'Aisne, a estimé que le geste de son fils était lié à « un coup de folie ». 

Pour cette dernière, Marie-Noëlle, «il ne l'a pas fait». Elle a affirmé que son fils «n'est pas violent et n'aime pas la violence», évoquant tout de même des crises de schizophrénie, raison pour laquelle il «a été suivi». «S'il a fait ça, c'est qu'il a eu un coup de folie», estime-t-elle.

«L'habit ne fait pas le moine»

«Je n'arrive pas à réaliser», confie-t-elle. «Il venait à la maison nous donner un coup de main, il était bien. C'est un garçon très gentil, il rend service à tout le monde», explique la mère du suspect, qui estime que son fils a été accusé en raison de son apparence. «Parce qu'il avait une crête de couleur, qu'il était toujours habillé en jean... Mais l'habit ne fait pas le moine», fustige-t-elle. Marie-Noëlle veut désormais que justice «soit rendue». Si son fils est reconnu coupable, elle souhaite «qu'il se fasse soigner plutôt que d'aller en prison». 

La soeur du suspect, qui connaissait très bien l'enfant puisqu'elle avait été sa baby-sitter, est en plein doute. «Je ne sais pas quoi en penser. Il était un peu marginal. Il a eu des problèmes, il a déjà fait un séjour en hôpital psychiatrique. La dernière fois que je l’ai vu, c’était dimanche, aux comices agricoles à Saint Richaumont. Il avait l’air bien», a-t-elle confié au Parisien

Le suspect, qui refuse pour le moment de répondre aux questions des enquêteurs était toujours en garde à vue ce mercredi matin.

Les résultats de l'autopsie attendus

Le garçon de neuf ans a été retrouvé mort lundi soir, son corps portant des «traces de viol» selon le parquet de Laon, dans le jardin d'une maison abandonnée du Hérie-la-Viéville, à quelque 200 m de son domicile familial.

Son corps a été retrouvé «dénudé» avec «simplement des chaussettes et un tee-shirt remonté au niveau du cou». Il était dissimulé «sous des orties et une palette de bois» et «dans un endroit assez peu accessible» du jardin, selon le parquet.

Selon une source proche du dossier, l'auteur du crime aurait essayé de brûler le corps. Une autopsie a été pratiquée mardi en fin de journée. 

Le procureur de Laon devrait tenir une conférence aux alentours de 17H30 ce mercredi.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles